Qui sommes-nous ?

Le contrat d’objectifs des métiers du sport et de l’animation globale a été signé le 26 janvier 2010 pour une durée de trois ans. (*)
Les partenaires ont identifié quatre problématiques essentielles :

  • Les représentations des métiers erronées et déconnectées de la réalité ;
  • L’offre de formation professionnelle, qui, par un travail collectif, pourrait être plus lisible et plus complémentaire ;
  • La confortation des salariés dans leur emploi, en améliorant leurs conditions (qualification, perspectives de carrière, …) ;
  • Le renforcement des compétences des employeurs.

Pour ce faire, ils ont défini trois axes de travail :

Axe 1 : Valoriser et faire connaître les métiers et le secteur du sport et de l’animation globale

La Profession souligne le manque de lisibilité de ces métiers, et souhaite développer davantage la connaissance de la réalité du terrain, tant pour les publics en quête d’information que pour les réseaux chargés de l’information et de l’orientation. En effet, le secteur souffre de représentations erronées, il est ainsi nécessaire de sensibiliser fortement les publics en phase d’orientation tant à la variété des possibilités d’insertion qu’aux exigences véritables de ces métiers. Ces actions nécessitent des supports actualisés (action 1), des informations pertinentes distillées aux relais de proximité (action 2), ainsi que des dispositifs pratiques pour mieux appréhender la réalité des situations (action 3).

Axe 2 : Accéder aux métiers du sport et de l’animation globale

Pour que ceux qui souhaitent se former aux métiers de l’animation et du sport puissent trouver la formation adéquate, l’offre de formation – dans son ensemble-  se doit de répondre à deux exigences essentielles, et devenir lisible, c’est-à-dire être compréhensible et accessible par tous afin de pouvoir répondre aux besoins des professionnels et des projets des individus (action 4).
En outre, les partenaires ont exprimé le souhait de travailler sur la qualité en formation, et plus particulièrement sur l’enrichissement des compétences des encadrants/formateurs (action 5).

Axe 3 : Evoluer dans les métiers du sport et de l’animation globale

La multiplicité des statuts et la relative précarité de bon nombre d’employés du secteur conduit la Profession à vouloir élever le niveau de qualification des actifs occupés, afin de leur permettre de pérenniser leur emploi et d’évoluer dans la structure qui les emploient (action 6). De plus, le renforcement des compétences des employeurs s’avère fondamental, notamment pour la pérennité des postes dans les structures associatives (action 7).
Enfin, de nombreux acteurs (salariés ou bénévoles) œuvrant dans le secteur ont développé des compétences pouvant leur permettre d’entrer dans une démarche de VAE (action 8).

(*) L'État, représenté par le Préfet de la Région Alsace, le Recteur de l'Académie de Strasbourg et le Directeur Régional Jeunesse et Sport,la Profession, représenté les Commissions Paritaires Nationales Emploi Formation (CPNEF) du sport, de l’animation et des acteurs du lien social et familial (centre sociaux culturels, …) et le Conseil Régional d'Alsace, représenté par son Président ont signé ce document. Le mouvement sportif, représenté par le Comité Régional Olympique et Sportif d’Alsace (CROSA), le mouvement de l’éducation populaire, représenté par le Comité Régional des Associations de Jeunes et d’Education Populaire, la Direction de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Forêt (DRAAF), les organismes paritaires collecteurs agréés du secteur (OPCA), représentés par l’Agefos PME, le Fonds national d’Assurance Formation des Salariés des Exploitations et entreprises Agricoles (FAFSEA), Habitat Formation et Uniformation,l’Association pour la Promotion des Métiers du Sport et de l’Animation en Alsace (APMSAA) ont été étroitement associés aux travaux.